Data for business recovery

La Covid-19 et le confinement ont bouleversé tous les secteurs d’activité. La population mondiale n’a cessé d’adapter son quotidien aux normes sanitaires.

Lors d’un Webinar online de l’EBG le 22 avril 2020, quatre décideurs ont pris la parole quant à la relance économique post Covid-19.

Pierre Reboul, CEO d’EBG a mené l’interview de Michael Froment, CEO de Commanders Act, de Richard Strul, dirigeant de Resoneo et d’Olivier Guillouzouic le CEO de Meteors.

Enregistrés en Avril 2020, soit en plein confinement, ils évoquent leurs solutions de relance, leur analyse des marchés mais également les processus d’adaptation qu’ils mettent en place pour leurs clients.

Michaël Froment – « Dans les années à venir et au vu du contexte, le digital sera, pour les entreprises, une stratégie surinvestie »

L’accélération du digital

Chacun a identifié dans cette crise les opportunités d’accélération de transition. Les intervenants s’accordent d’ailleurs à dire que le dialogue entre les marques et leurs clients est resté essentiel dans ce contexte particulier. Le confinement a en effet obligé les marques à communiquer autrement que par la voie des shops ou des boutiques. En ce sens, le secteur digital semble, plus que jamais, devenir le secteur sur lequel il faut investir pour démarrer cette marche en avant. Par sa souplesse et son agilité, la démocratisation du digital en entreprise offre de réelles opportunités aux marques et à leurs consommateurs : cela vaut pour toutes les industries. Tous affirment que la digitalisation accélérée des organisations sera donc un des facteurs, si ce n’est le facteur, le plus important des changements structurels en entreprise.

E-commerce incontournable

La crise actuelle conduit assurément les entreprises à repenser leur business model. Pour Olivier Guillouzouic, une forme de défiance physique découle de cet épisode de crise. Cette défiance n’est pas ponctuelle elle modifie profondément les usages clients. Ainsi des nouveaux processus d’achats voient le jour et accélèrent l’adoption de l’e-commerce, selon Michaël Froment. Le confinement a été l’occasion de mettre en exergue le développement des ventes en ligne et du click & collect notamment. Cette transition est aussi l’occasion d’impliquer ses consommateurs dans ces processus.

La Data au service de la « business recovery »

A l’aune d’un monde en perpétuelle évolution digitale, les flux de données ne cessent d’augmenter. Les stratégies de « Business Recovery » ne peuvent se penser sans Data. Le data management, la gestion des données et leur analyse sont fondamentales dans le contexte actuel. Afin d’accompagner les entreprises au mieux dans leur transition digitale, la Data est la clé de voûte des organisations.

Olivier Guillouzouic rappelle que les consommateurs qualifient de mieux en mieux leurs achats. Les entreprises doivent reconsidérer l’efficience de leurs campagnes marketing. Dans ce contexte, Richard Strul constate aussi des changements quant au delivery process des entreprises. Les organisations doivent se réinventer et s’adapter de plus en plus efficacement aux nouveaux usages conditionnés par cette crise. Les entreprises doivent devenir de plus en plus agile dans leur réattribution budgétaire grâce à des nouvelles chaînes de traitement et d’Intelligence artificielle.

En conclusion

Plus que jamais le numérique intervient comme une réponse évidente pour palier des besoins de vente pour les organisations en ces temps de crise. La relation client se voit aussi renforcée. Des canaux de communication ont été consolidés ou découverts, visant à lier d’autant plus les marques et leurs consommateurs. La gestion intelligente de la Data permet cette transition nécessaire et rapide vers un monde incontestablement changé où les nouveaux usages e-commerce et de distanciation sociale priment.